Jacob Salem

Burkina Faso

Jacob Salem
Booking France - New Album 2018 "Nanluli"

nouvel album "nanluli" / RFI TALENT

De « Serviteur du Roi » à « Roi du rock Mossi », le parcours de Jacob Salem tient de la légende. Ce guitariste et chanteur burkinabé a greffé sur les rythmes festifs et traditionnels warba l’esprit et le son du blues rock. Réalisé et arrangé par le guitariste anglo-suisse, André « Somkieta » Courbat, Nanluli célèbre le rapprochement fertile de deux musiques qui partagent les mêmes racines et le même rêve de liberté.

Nanluli, tire son nom d’un morceau inspiré par celui qu’une femme de 120 ans chantait à Jacob lorsqu’il vivait à la cour. Poétiques et socialement engagées, ces compos tirent leur puissance de cette saveur rare et riche, propre à la tradition Mossi augmentée par l’intensité électrique d’un rock bluesy qui retrouve ici ses racines.

RADIO NOVA
"Le "roi du rock mossi" Jacob Salem, accompagné de son ami guitariste André “Somkieta” Courbat.  
Les deux complices présentent le fruit de leur rencontre en 2013 au Burkina Faso dans le Salon de Musique de Néo Géo : l’album “Nanluli” (paru le 16 février 2018 chez Montlery Music), nommé d’après un morceau que chantait une femme âgée de 120 ans lorsque Jacob Salem vivait à la cour du roi Mogho Naaba, souverain du peuple mossi. Entre rock warba et blues, Jacob Salem et son partenaire anglo-suisse exportent au présent les couleurs d’un patrimoine très riche, au fil de textes engagés et poétiques."

RFI
"Dans les années 80, Jacob remporte un radio crochet et reçoit une récompense des mains du président Thomas Sankara. Mais il doit attendre 2013 pour que sa carrière commence à décoller après sa rencontre avec son alter ego «Somkieta» qui a permis à son disque de voir le jour. Enregistré au Burkina Faso et en Suisse, l’album est masterisé au mythique studio Abbey Road de Londres. Avec leur groupe composé de quinquas aux allures de biker (version romande) avec leurs cheveux longs et tatouages saillants, le duo helvético-burkinabè offre un rock électrique redoutable. Les riffs de guitare «distorsent», la batterie pulse et la basse gronde. Parmi les onze morceaux, le titre «Songene» sort du lot et fait déjà figure de tube avec son beat électro imparable. Nommé «Nanluli», leur premier LP tire son nom d’un chant traditionnel qu’une femme de 120 ans chantonnait à Jacob lorsqu’il vivait à la cour. Les autres chansons en langue moré sont signées Jacob Salem. Poétiques, historiques et socialement engagées, elles tirent leurs puissances de cette saveur rare et riche, propre à la musique mossi. Avec ce premier essai discographique, il ne reste plus qu’à le transformer pour faire entendre le rock mossi sur d’autres terrains que le sol du Faso."




TRAVEL PARTY : 6 musiciens + 1 ingé son

Jacob Salem : voix et guitare
André Courbat : guitare
Thierry Nydegger : basse
Chris Richard : batterie
Madou Zon : percussions
Maciré Sylla : voix



galerie photoS

galerie vidéos

Site Web